GENERATION DES FORMES

Qu’est ce qui fait que nous avons la forme que nous avons ?

Harold Saxton Burr, chercheur à l’université de Yale, a été le premier scientifique à mettre en évidence le champ vital dans le courant du vingtième siècle.

Alan Turing a élaboré un modèle biomathématique de la morphogenèse, tant chez l'animal que chez le végétal. Il fait paraître un article, « Les bases chimiques de  la morphogenèse» où il propose trois modèles de formes.

Il y a de nombreux  chercheurs qui travaillent  sur la morphogenèse : d'Arcy Wentworth Thompson, René Thom, Peter S. Stevens, Alain Prochiantz…

Rupert Sheldrake est le promoteur du concept de morphogénétique qui n’est toujours pas reconnu comme science académique.

Comment expliquer qu’une cellule végétale ou animale cultivée in vitro en laboratoire ne donnera qu’un amas informe de cellules ? Il est nécessaire que ces cellules viennent d’un germe ou d’un œuf et soient et soient « cultivée » de façon naturelle pour prendre les formes que nous connaissons.

Comment expliquer qu’une blessure cicatrise en reformant le corps physique comme il était avant la blessure ?


DIVISION CELLULAIRE

Au début, tout part d’un point, d’une sphère très petite, un œuf.

 

 

Après la première division cellulaire, il y a 2 cellules réparties d’un bout à l’autre d’un minuscule segment de droite.

 

Après la deuxième division cellulaire, il y a 4 cellules qui prennent la forme d’un tétraèdre.

 

 

Après la troisième division cellulaire, il y a 8 cellules qui prennent la forme d’un hexaèdre.

Après la quatrième division cellulaire, il y a 16 cellules qui maintenant se répartissent en 2 couches : 4 au centre – tétraèdre – et 12 autour en dodécaèdre rhombique…

 

ATOMES ET MOLECULES

Les couches et les sous-couches atomiques sont toutes organisées de la même façon.


Troisième
sous
couche

 

De même les atomes sont reliés les uns aux autres en fonction de leurs propriétés chimiques.